Tourism (1992)

How do you do !
(words and music by Per Gessle)

I see you comb your hear and gimme that grin. It's making me spin now, spinnin' within. Before I melt like like snow, I say Hello - How do you do! I love the way you undress now. Baby begin. Do you caress, honey, my heart's in a mess. I love your blue-eyed voice, like Tiny Tim shines thru. How do you do! Well here we are crackin' jokes in the corner of our mouths and I feel like I'm laughing in a dream. If I was young I could wait outside your school cos your face is like a cover of a magazine. How do you do, do you do, the things that you do. No one I know could ever keep up with you. How do you do! Did it ever make sense to you to say Bye Bye Bye? I see you in that chair with perfect skin. Well, how have you been, baby, livin' in sin? Hey, I gotta know, did you say Hello - How do you do? Well, here we are spending time in the louder part of town and it feels like everything's surreal. When I get old I will wait outside your house cos your hands have got the power meant to heal. How do you do, do you do, the things that you do. No one I know could ever keep up with you. How do you do! Did it ever make sense to you to say Bye Bye Bye?

Enchanté !

Je te vois te coiffer tes cheveux et me faire ce grand sourire. Il me fait perdre la tête, me rend sens dessus sens dessous. Avant que je ne fonde comme neige, je dis bonjour - Enchanté! J'aime la manière avec laquelle tu te déshabilles. Commence mon amour. Caresse-moi, mon amour, mon coeur n'en peut plus. J'aime ta voix et tes yeux bleus, comme si c'était celle de Tiny Tim. Enchanté! On fait des plaisanteries avec un sourire au con des lèvres, et j'ai l'impression de rire dans un rêve. Si j'étais jeune je pourrais attendre à l'extérieur de ton école parce que ton visage est comme une couverture de magazine. Enchanté, enchanté, les trucs que tu fais, personne que je connaisse ne pourrait suivre ton rythme. Enchanté! Est-ce que ça a jamais eu un sens pour toi de dire Bye Bye Bye? Je te vois sur cette chaise avec une peau parfaite. Eh bien, comment c'était, mon amour, de vivre dans le péché ? Hé, il faut que je sache, as-tu dis bonjour - Enchanté? On est ici, s'occupant dans la partie la plus bruyante de la ville et c'est comme si tout était surréel. Quand je serai vieux j'attendrai à l'extérieur de ta maison parce que tes mains ont le pouvoir de guérir. Enchanté, enchanté, les trucs que tu fais, personne que je connaisse ne pourrait suivre ton rythme. Enchanté! Est-ce que ça a jamais eu un sens pour toi de dire Bye Bye Bye?


Fingertips
(words and music, Per Gessle)

You're sliding down a dream, oh yea. Where nights are born in blue, that's the truth. You're swimming in a stream, oh yea. Fish are jumping too, next to you. Suddenly you notice someone at the door, you could swear you've been through this all before. Then she runs her fingertips through your hairs. Your life has just begun. Her fingers, they are everywhere. You're floating light like the air, leaving the ground and she shines on just like the sun. You're gazing at the sky, o my. The stars are out tonight, shining bright. You're waving to a cloud, bye-bye. You're drowning in the smile of his eyes. Suddenly you feel there's no time for a deal though a voice tells you it's for real. And she runs her fingertips through your hairs and life has just begun. Her fingers, there and everywhere. You're floating light like the air, leaving the ground. She-she shines on just like the sun. It's just a sunny afternoon. Somebody's singing songs of love, child. You love a lazy afternoon once in a while.

Du bout des doigts

Tu glisses dans un rêve, oh oui où les nuits sont nées en bleu, c'est la vérité. Tu nages dans le courant, oh oui. Les poissons sautent à tes côtés. Soudain tu remarques qu'il y a quelqu'un à la porte, tu pourrais jurer avoir déjà vécu cela. Alors elle fait courir le bout de ses doigts à travers tes cheveux. Ta vie a juste commencé. Ses doigts, ils sont partout. Tu flottes léger comme l'air, quittant le sol et elle t'éblouie juste comme le soleil. Tu regardes le ciel, oh oui. Les étoiles sont dehors ce soir, éclatantes. Tu fais un signe à un nuage, bye bye. Tu te noies dans le sourire de ses yeux. Soudain tu sens qu'il n'y a pas de temps à perdre bien qu'une voix te dise que c'est réel. Et elle fait courir le bout de ses doigts à travers tes cheveux, et la vie a juste commencé. Ses doigts, partout. Tu flottes léger comme l'air, quittant le sol. Elle - elle t'éblouie juste comme le soleil. C'est juste une après-midi ensoleillée. Quelqu'un chante des chansons d'amour, mon enfant. De temps en temps tu aimes passer une après-midi à paresser.


The Look!

Album Look Sharp ! 1989


The heart shaped sea
(words and music, Per Gessle)

Baby it's time to tell me that it's over, tell me that it's over, it's plain to see. And this time we won't be starting over, no crying on your shoulder into the heart shaped sea. Oh you've been a-running from our door and you've been enchanted by the gracious voice of love. Baby it's time to look me in the eyes, time to say goodbye, it's clear to me. And this time I won't let you down, you can turn around, I'll set you free. Oh you've been a-sailing from my shore and you've been enchanted by someone from afar. Baby it's time to gather all the harvest, to pray before the winter and sail the heart shaped sea. Oh you've been a-running from my love and you've been enchanted by the powers up above.

La mer en forme de coeur

Mon amour, il est temps de me dire que c'est terminé, dis-moi que c'est terminé, c'est clair à voir. Et cette fois nous ne recommencerons pas de nouveau, pas de pleurs sur ton épaule dans la mer en forme de coeur. Oh tu t'es enfuie de notre havre et tu as été envoûtée par la voix gracieuse de l'amour. Mon amour, il est temps de me regarder dans les yeux, temps de dire au revoir, c'est clair pour moi. Et cette fois je ne te décevrai pas tu peux partir, je ne te retiendrai pas. Oh tu t'es éloignée en naviguant loin de ma côte et tu as été envoûtée par quelqu'un de lointain. Mon amour, il est temps de rassembler toute la moisson, de prier avant l'hiver et de naviguer sur la mer en forme de coeur. Oh tu t'es éloignée de mon amour et tu as été envoûtée par des forces supérieures.


The rain
(words and music, Per Gessle)

I was raised the northern way and my father had a northern name, I did my crying out in the pouring rain. And a season turned into another one, I found a heart bright like the morning sun. He touched my lips, so softly, with his fingertips. But I kept the rain falling down on me all the time, all the time. I kept the rain falling down on me all the time, all the time. And some things in life won't ever change, there's a smell of a rusty chain and of love disappearing like an aeroplane. I've kept the rain falling down on me all the time, all the time. I've kept the rain falling down on me all the time, all the time, all of the time.

La pluie

J'ai été élevée avec la manière du Nord et mon père avait un nom du Nord, et je pleurais dans la pluie torrentielle. Et les saisons passant j'ai trouvé un coeur aussi éclatant que le soleil du matin. Il a touché mes lèvres, si doucement, avec le bout de ses doigts. Mais la pluie a continué de tomber sur moi, sans arrêt, sans arrêt. Mais la pluie a continué de tomber sur moi, sans arrêt, sans arrêt. Et certaines choses dans la vie ne changeront jamais, il y a une odeur de chaîne rouillée et d'amour disparaissant comme un avion. Mais la pluie a continué de tomber sur moi, sans arrêt, sans arrêt. Mais la pluie a continué de tomber sur moi, sans arrêt, sans arrêt.


Keep me waiting
(words and music, Per Gessle)

I hit the coast with the faith of a preacherman. I saw a ghost with a face like a madman. I had this dream I was sleeping at the Royal Ball. I hit the streets, hey watch me in the monitor! I saw a clone who looked just like a senator. I checked the clock, I felt that it was time to go go go. Then came you. Why did you keep me waiting so long? Why did you keep me waiting so long? Why did you keep me waiting so long? I was a spy, I was captured by the enemies. I made a million selling secret fantasies. I saw my love wasted in a pale grey zone. I was the quake shaking every monument. I had to fi-find out what all the money meant. I checked the sun, I knew that it was time to go go go. Then came you. Why did you keep me waiting so long? Why did you keep me waiting so long? Why did you keep me waiting so long?

Me faire attendre

J'ai atteint la côte avec la foi d'un prédicateur. J'ai vu un fantôme avec le visage d'un fou. J'avais ce rêve que je dormais au Bal Royal. Je suis allé dans les rues, hé regarde-moi sur l'écran! J'ai vu un clone qui ressemblait juste à un sénateur. J'ai vérifié l'heure, je sentais qu'il était l'heure d'y aller aller aller. Et puis tu es venue. Pourquoi m'as tu fais attendre si longtemps? Pourquoi m'as tu fais attendre si longtemps? Pourquoi m'as tu fais attendre si longtemps? J'étais un espion, j'ai été capturé par les ennemis. J'ai gagné un million en vendant des fantaisies secrètes J'ai vu mon amour désintégré dans une zone gris pâle. J'étais le tremblement secouant chaque monument. Je devais trouver la signification de l'argent. J'ai vérifié le soleil, je savais qu'il était l'heure d'y aller aller aller. Et puis tu es venue. Pourquoi m'as tu fais attendre si longtemps? Pourquoi m'as tu fais attendre si longtemps? Pourquoi m'as tu fais attendre si longtemps?


It must have been love
(words and music, Per Gessle)

Lay a whisper on my pillow, leave the winter on the ground. I wake up lonely, there's air of silence in the bedroom and all around. Touch me now, I close my eyes and dream away. It must have been love but it's over now. It must have been good but I lost it somehow. It must have been love but it's over now. From the moment we touched 'til the time had run out. Make-believing we're together, that I'm sheltered by your heart. But in and outside I've turned to water like a teardrop in your palm. And it's a hard winter's day, I dream away. It must have been love but it's over now, it was all that I wanted, now I'm living without. It must have been love but it's over now, it's where the water flows, it's where the wind blows.

Ça devait être de l'amour

Dépose un murmure sur mon oreiller, laisse l'hiver au-dehors. Je me réveille seule, le silence règne dans la chambre et partout ailleurs. Touche-moi maintenant, je ferme mes yeux et continue de rêver. Ça devait être de l'amour mais c'est terminé maintenant. Ça devait être bon mais je l'ai perdu de toutes façons. Ça devait être de l'amour mais c'est terminé maintenant. A partir du moment où nous nous sommes touchés jusqu'à ce que le temps soit écoulé. Tu me fais croire que nous sommes ensemble, que je suis à l'abri dans ton coeur. Mais à l'intérieur comme à l'extérieur je suis devenue de l'eau comme un larme dans ta paume. Et c'est une dure journée d'hiver et je continue à rêver. Ça devait être de l'amour mais c'est terminé maintenant, c'était tout ce que je voulais, maintenant je vis sans. Ça devait être de l'amour mais c'est terminé maintenant, c'est là où s'écoule l'eau, c'est là où souffle le vent.


Cinnamon street
(words and music, Per Gessle)

Growing up on Cinnamon Street. Everywhere you look, there are lots of people to meet, it's seven o'clock, the breakfast treat. Now the schoolbus is here, hurry up and grag a seat. All the dreams are tiny ones, another week has just begun on Cinnamon Street. There was a girl on Cinnamon Street, the same age as me, we shared the curiosity. I won her heart cos I could play guitar. She promised me heaven at once and later all the stars. But it all remained the same cos things can never change on Cinnamon Street. I can hear my heartbeat the very first time we made love, life was a lazy rest in the sun. Later we went dancing, staying up all night long - playing all our favourite songs, Cinnamon songs: Oh oh na na na na na. I say goodbye to Cinnamon Street. Springtime is here and the air is so dry and sweet. I walk in a cloud, the smell of Cinnamon bread, it's in my blood since the day I was born 'til I wake up ... dead. And the sun is smiling gently, a funny shade of red, Cinnamon Street. I still feel my heartbeat the very first time we made love, life was a lazy day in the sun. Later we went dancing, hanging out all night long - singing all our favourite songs, Cinnamon songs: Oh oh na na na na na.

Rue Cannelle

Grandir Rue Cannelle. Partout où tu regardes il y a beaucoup de gens à rencontrer. Il est 7 heures, c'est l'heure du petit déjeuner. Le bus scolaire est là, dépêche-toi et prends un siège. Tous les rêves sont petits, une autre semaine a juste commencé, Rue Cannelle. Il y avait une fille Rue Cannelle, le même âge que moi, nous étions tous les deux curieux. J'ai gagné son coeur parce que je savais jouer de la guitare. Elle m'a d'abord promis le Paradis et plus tard toutes les étoiles. Mais tout ça est resté pareil parce que les choses ne peuvent pas changer rue Cannelle. Je peux entendre le battement de mon coeur, la toute première fois que nous avons fait l'amour, la vie consistait à paresser dans le soleil. Plus tard nous sommes allés danser, restant debout toute la nuit - jouant toutes nos chansons favorites, des chansons de la rue Cannelle: Oh oh na na na na na. Je dis adieu à la Rue Cannelle. Le Printemps est ici et l'air est si sec et doux. Je marche dans un nuage, l'odeur du pain à la cannelle, c'est dans mon sang depuis le jour où je suis né jusqu'à ce que je me réveille... mort. Et le soleil sourit gentiment, une amusante ombre rougeâtre. Rue Cannelle. Je peux entendre mon battement de coeur la toute première fois que nous avons fait l'amour, la vie consistait à paresser dans le soleil. Plus tard nous sommes allés danser, restant debout toute la nuit - jouant toutes nos chansons favorites, des chansons de la rue Cannelle: Oh oh na na na na na.


Never is a long time
(words and music, Per Gessle)

You built it up and tear it down, there's no reason to follow you. You left the song without a sound, you left the story I've made for you. Softly angels bow and cry in the stillness of the night. Never is a long time - goodbye. No answers for the asking. It's a long time - goodbye. No mercy for the aching. It's a long time - oh I see no light on the forsaken. Never is a long time - goodbye. Let's spend the night when this dream has come to an end. Sometimes you laugh, sometimes you cry, and yes, I've cried over you. You've left me blind in paradies. You've left me hungering for the touch of you. Snow white angels run and hide in the blackness of the night. Never is a long time - goodbye. No answers for the asking. It's a long time - goodbye. No mercy for the aching. It's a long time - oh I see no light on the forsaken. Never is a long time - goodbye. Let's spend the night when this dream has come to an end.

Jamais est une éternité

Tu l'as construit et tu l'as démoli, il n'y a pas de raison de te suivre. Tu as laissé la chanson sans un son, tu as quitté l'histoire que j'ai faite pour toi. De doux anges s'inclinent et pleurent dans le silence de la nuit. Jamais est une éternité - adieu. Pas de réponses à la question. C'est une éternité - adieu. Pas de pitié pour la douleur. C'est une éternité - oh je ne vois pas d'espoir pour les délaissés. Jamais est une éternité - adieu. Laisse-nous passer la nuit maintenant que ce rêve touche à sa fin. Parfois tu ris, parfois tu pleures, et oui j'ai pleuré sur toi. Tu m'as laissée aveugle dans le Paradis. Tu m'as laissée en manque de ton touché. Des anges blancs comme neige courent et se cachent dans le noirceur de la nuit. Jamais est une éternité - adieu. Pas de réponses à la question. C'est une éternité - adieu. Pas de pitié pour la douleur. C'est une éternité - oh je ne vois pas d'espoir pour les délaissés. Jamais est une éternité - adieu. Laisse-nous passer la nuit maintenant que ce rêve touche à sa fin.


Silver Blue
(words and music, Per Gessle)

I got to get a message through, I don't know where we're going. I wrap my arms around your nacked shoulders, take cover for the night. I see you in the morning rain, oh step inside and lay beside me. Tender can you close my eyes and blind me, oh give me just a smile ... Before I fade to silver, Silver Blue for you. Before I fade to silver, Silver Blue for you. I've turned into the Broken One who lost the inspiration. I want to give you all my love like water to a blood red rose. The Passion - well, I can't deal with her. The Pain - well, I can do without him. And this is like the milky way, an ocean that only grows and grows. And babe I fade to silver, Silver Blue for you. I turn and fade to silver, Silver Blue for you. I wrap my arms around your nacked shoulders, take cover for the night.

Bleu argenté

Il faut que je transmette un message, je ne sais pas où nous allons. J'enroule mes bras autour de tes épaules nues, à l'abri pour la nuit. Je te vois dans la pluie du matin, oh entre et allonge-toi à coté de moi. Tendrement peux-tu fermer mes yeux et m'aveugler, oh donne-moi juste un sourire... Avant que je ne me transforme en argent, bleu argenté pour toi. Avant que je ne me transforme en argent, bleu argenté pour toi. Je suis devenue une femme brisée qui a perdu l'inspiration. Je veux te donner tout mon amour comme de l'eau à une rose rouge-sang. La Passion - je ne peux pas négocier avec elle. La Douleur - là je pourrais vivre sans elle. Et c'est comme la voie lactée, un océan qui ne fait que grandir. Et mon amour je me transforme en argent, bleu argenté pour toi. Je me transforme en argent, bleu argenté pour toi. J'enroule mes bras autour de tes épaules nues, à l'abri pour la nuit.


Here comes the weekend
(words and music, Per Gessle)

Every shape of every word you say that breaks the silence of an ordinary day. Every look that seems to mystify, every single smile that spins me to the sky. It makes me wanna run, it makes me wanne hide. Cos you're the only one that makes me come alive. It's getting closer now and darker by the hour. It only goes to show that here it comes, here comes the weekend and I'm on my on again with a Saturday in the rain. Here it comes, here comes the weekend. The fine line from pleasure to pain is making me cry. When will I see you again? Every breath, every vision you make. Every chance in love you love to take. Every move that seems to alter my world. Every dream I've about this boy and this girl. It makes me wanna run, it makes me wanna hide cos you're the only that makes my love alive and time is running fast into a new goodbye. It only goes to show that here it comes, here comes the weekend another walk down that lonely lane, another Sunday that feels the same. Here it comes, here comes the weekend. The fine line from pleasure to pain is making me cry. When will I see you again ?

Voilà le week-end

Qu'importe la manière dont tu prononces tes mots, ça brise le silence d'un jour ordinaire. Chaque regard qui mystifie, chaque sourire unique qui m'envoie vers le ciel. Ça me donne envie de courir, ça me donne envie de me cacher. Parce que tu es la seule à me faire revivre. Ça se rapproche et ça s'assombri avec le temps. C'est seulement pour montrer que le voilà, voilà le week-end et je suis de nouveau seul par un samedi sous la pluie. Le voilà, voilà le week-end. La limite entre plaisir et douleur me fait pleurer. Quand te reverrai-je à nouveau? Chaque respiration, chaque vision que j'ai de toi. Toutes les chances en amour que tu aimes prendre. Chaque mouvement qui change mon monde. Tous les rêves que j'ai de ce garçon et de cette fille. Ça me donne envie de courir, ça me donne envie de me cacher. Parce que tu es la seule à faire revivre mon amour et l'on se rapproche trop vite d'un nouvel adieu. C'est seulement pour montrer que le voilà, voilà le week-end une autre promenade le long de ce chemin solitaire, un autre dimanche qui ressemble aux autres. Le voilà, voilà le week-end. La limite entre plaisir et douleur douleur me fait pleurer. Quand te reverrai-je à nouveau?


So far away (Pearls of Passion)

Album Pearls of Passion, 1986


Come back (before you leave)
(words and music, Per Gessle)

Never looked back on a love affair. I never spent minutes on history, it made me sad, it made me so sad. And in no time, no time at all a change has begun and the name is You, I feel strange, you've made my life strange. Cos baby when you've get close to me I say there's a certain chemistry. Come back before you leave. I haven't got room for a broken heart. Come back before you leave. You shouldn't go at all, you shouldn't go at all. So many years and so many nights, I still can recall oh the way that you move when you dance, do you want to dance? We've had our habits and attitudes, you make me remember the power when everything's right, please stay the night. Cos baby when you get close to me there's something about you I really need. Come back before you leave. I haven't got room for a broken heart. Come back before you leave. You shouldn't go at all, you shouldn't go at all. Babe, come back before you leave, I'll be the air for you when you breathe, I'll be the rising sun. Close the door, let's make love, all God's angels sing above into the rising sun.

Reviens (avant de partir)

Je ne suis jamais revenue sur une histoire d'amour Je n'ai jamais passé mon temps sur des détails, ça me rendait triste, ça me rendait si triste. Et en peu de temps, très peu peu de temps un changement a commencé et c'est Toi la raison. Je me sens étrange, tu rends ma vie étrange. Parce que mon amour quand tu es proche de moi, il y a une certaine alchimie. Reviens avant de partir. Je n'ai pas de place pour un coeur brisé. Reviens avant de partir. Tu ne devrais pas partir du tout, tu ne devrais pas partir du tout. Tellement d'années et tellement de nuits, je me souviens encore de la manière avec laquelle tu bougeais quand tu dansais, veux-tu danser? Nous avions nos habitudes et attitudes, tu me rappelles le pouvoir quand tout allait bien, s'il te plaît reste la nuit. Parce que mon amour quand tu es proche de moi, tu m'apportes ce dont j'ai besoin. Reviens avant de partir . Je n'ai pas de place pour un coeur brisé. Reviens avant de partir . Tu ne devrais pas partir du tout, tu ne devrais pas partir du tout. Mon amour, reviens avant de partir , je serai ton air quand tu respires, je serai le soleil levant. Ferme la porte, faisons l'amour, tous les anges de Dieu chantent là-haut dans le soleil levant.


Things will never be the same

Album Joyride, 1991

Joyride

Album Joyride, 1991


Queen of rain
(words by Per Gessle, music by Per Gessle and M.P.Persson)

In that big big house there are fifty doors and one of them leads to your heart. In the time of spring I passed your gate and tried to make a start. All I knew was the scent of sea and dew but I've been in love before, how about you? There's a time for the good in life, a time to kill the pain in life, dream about the sun you queen of rain. In that big old house there are fifty beds and one of them leads to your soul. It's a bed of fear, a bed of threats, regrets and sheets so cold. All I knew your eyes so velvet blue, I've been in love before, how about you? There's a time for the good in life, a time to kill the pain in life, dream about the sun you queen of rain. It's time to place your bets in life, I've played the loser's game of life, dream about the sun you queen of rain. Time went by as I wrote your name in the sky, fly fly away, bye bye.

Reine de la pluie

Dans cette grande grande maison il y a cinquante portes et une d'entre elles conduit à ton coeur. Au printemps j'ai traversé ton pont et j'ai essayé de prendre un bon départ. Tout ce que je connaissais était le parfum de la mer et de la rosée mais j'avais été amoureuse avant, qu'en est-il de toi? Arrive un moment pour le bohneur dans la vie, un moment pour tuer la douleur dans la vie, rêve du soleil toi reine de la pluie. Dans cette grande grande maison il y a cinquante lits et l'un d'eux conduit à ton âme. C'est un lit de peur, un lit de menaces, des regrets et des draps si froids. Tout ce que je connaissais, tes yeux si bleus velours, j'avais été amoureuse avant, quand est-il de toi? Arrive un moment pour le bohneur dans la vie, un moment pour tuer la douleur dans la vie, rêve du soleil toi reine de la pluie. Il est temps de prendre tes paris pour la vie, j'avais joué le jeu de la vie des perdants, rêve du soleil toi reine de la pluie. Le temps est passé comme j'écrivais ton nom dans le ciel, vole, pars, adieu.